Le Courrier de la Serbie

Art sacré et arts décoratifs : les objets sculptés dans la tradition serbe

|

Icônes, encolpions, panaghias, croix portatives et reliquaires cultuels : les objets sculptés de l’art mineur serbe, du Moyen Âge au siècle baroque, font surgir de la pierre, de l’ivoire, du bois et des métaux des reliefs en miniature étonnants de précision. À la découverte d’un patrimoine souvent méconnu, le premier article d’une série d’études proposées par l’historien de l’art Balša Djurić et Le Courrier de la Serbie.

Par Balša Djurić L’étude des objets sculptés de l’art mineur serbe ancien s’impose par la nécessité de réfuter le vieux préjugé selon lequel les Serbes, préférant la peinture, auraient négligé la sculpture. Cette opinion était fondée sur le fait que les objets sculptés n’avaient aucune place dans les églises de l’Orient chrétien. Malgré l’absence de vraies statues dans l’église orthodoxe, les petits objets sculptés y avaient une fonction, et en portaient l’empreinte. Icônes, encolpions, panaghias, croix portatives et autres objets semblables – en pierre, bois, métal, corne, os, etc. – ornés de petits reliefs, montrent que les vieux (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous