Radio Slobodna Evropa

Après les élections européennes, l’intégration des Balkans est-elle toujours à l’ordre du jour ?

| |

Les pays des Balkans occidentaux trouveront-ils, un jour, leur place dans l’Union européenne ? Pas sûr, tant sont grandes les désillusions que traduisent le succès de l’extrême droite aux élections européennes. Florian Bieber évoque quatre scénarios possibles, en distinguant deux groupes de pays : ceux qui peuvent rejoindre l’UE - la Serbie, le Monténégro et l’Albanie, et les autres - la Bosnie-Herzégovine, le Kosovo et la Macédoine, condamnés à rester sur le bord du chemin.

Propos recueillis par Dragan Štavljanin Florian Bieber dirige le Center for South East European Studies de l’Université de Graz. Radio Slobodna Evropa (RSE) : Avec la montée des partis d’extrême droite, qui s’ajoute à la lassitude qui se manifeste depuis longtemps au sein de l’UE quant à l’élargissement - tant en raison de la crise économique que des expériences négatives de l’adhésion de la Bulgarie et de la Roumanie puis de la division de Chypre, que peut-on attendre pour la poursuite du processus d’intégration européenne des pays des Balkans occidentaux ? Vous mentionnez quatre scénarios, dont le premier, celui du « business as usual », (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous