Shekulli

Après Guantanamo, cap sur l’Albanie...

| |

L’Albanie a offert, sur requête du Pentagone, l’asile politique à trois personnes accusées par les Etats-Unis de terrorisme, et emprisonnées pendant plusieurs années dans la base de Guantanamo. Les autorités de Tirana avaient déjà accordé en mai dernier l’asile politique à cinq Ouïgours de Chine, anciennes victimes de la « guerre contre le terrorisme ».

Par Luan Kondi Les trois bénéficiaires de l’asile albanais sont un Algérien, Zakeriain Hasan, un Ouzbek Fethi Boucetta, et un Égyptien, Ala Abbdel Maksud Muhammad Salim. « Notre but principal est de mettre à leur disposition un environnement qui leur permette de reconstruire leur vie en Albanie », mentionnait la demande officielle du Pentagone adressée au gouvernement albanais. Les autorités albanaises ont affirmé que la demande des États-Unis a été acceptée « dans un but humanitaire, étant donné que les trois étrangers n’ont aucun lien avec le terrorisme ». Après les cinq Chinois de l’ethnie ouïgoure, anciens prisonniers à Guantanamo, les trois nouveaux (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous