Dnevnik

Annulation du recensement en Macédoine : un pays coupé en deux ?

| |

La démission collective mardi 11 octobre de la Commission chargée de superviser le recensement a sonné le glas de l’opération. Cet échec illustre les divisions qui parcourent la société macédonienne, écartelée entre les deux principaux groupes, macédonien et albanais, toujours en concurrence. Comment la Macédoine va-t-elle surmonter cette nouvelle épreuve, dix ans après la signature de l’accord-cadre d’Ohrid ?

Par Tatjana Popovska Le recensement de la population macédonienne a été suspendu car les normes établies n’étaient pas respectées sur le terrain, rendant de fait les résultats caduques. Voilà la décision qu’a prise le gouvernement à quelques jours de la fin officielle du recensement, après que tous les membres de la Commission Nationale de Recensement (DPK) ont déposé leur démission et lancé à un appel pour arrêter toute activité relative à cette opération statistique. Retrouvez nos dossiers : Dix ans après les accords d’Ohrid : la Macédoine va-t-elle mieux ? Recensements dans les Balkans en 2011 : comptes, décomptes et polémiques Le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous