Le Courrier de la Serbie

Andrićgrad : Emir Kusturica crée de nouveau la polémique

| |

Décidément, l’adaptation du Pont sur la Drina cause beaucoup d’ennuis à Emir Kusturica. D’abord accusé de déformer l’œuvre d’Ivo Andrić, le réalisateur serbe né à Sarajevo a ensuite suscité la fureur des habitants de Trebinje en détruisant une forteresse austro-hongroise. Aujourd’hui, il est attaqué pour avoir usurpé les terrains sur lequel il bâtit les décors de son film, qui doivent devenir à terme un parc d’attraction...

Par Marie Dhumieres Quelques mois après avoir déclenché la fureur des habitants de Trebinje en détruisant une forteresse austro-hongroise, Emir Kusturica est de nouveau l’objet d’une polémique qui risque de retarder la construction d’Andrićgrad, décor de sa prochaine adaptation au cinéma du Pont sur la Drina, et futur parc d’attraction en hommage à l’écrivain Ivo Andrić. Le réalisateur serbe né à Sarajevo est accusé d’« usurpation » de propriété. Le terrain sur lequel est construit Andrićgrad est revendiqué par les descendants d’un certain Pašan Hadžić. L’un de ses petits-fils, Muhamed Pršeš, a expliqué à l’agence Anadolija qu’il avait déjà essayé (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous