Amnesty International : les réfugiés dans le piège de la Macédoine

| | |

Dans un rapport publié vendredi 21 août, l’ONG humanitaire Amnesty International met en garde Skopje contre le risque d’une escalade de la violence, suite aux brutalités policières contre des réfugiés et demandeurs d’asile massés à la frontière fermée avec la Grèce, à Gevgelija, dans le sud du pays.

Des milliers de réfugiés et demandeurs d’asile principalement syriens, afghans et irakiens sont piégés et encourent un risque sérieux de violence après que les autorités macédoniennes ont fermé la frontière au sud du pays jeudi, créant une nouvelle zone de tension dans la crise globale des réfugiés, a déclaré Amnesty International (le rapport en anglais). La situation en Macédoine s’est rapidement détériorée quand Skopje a proclamé l’état d’urgence dans deux régions frontalières, fermé la frontière sud avec la Grèce, près de la ville de Gevgelija, et fait appel à la force militaire. 

 Amnesty International a reçu très rapports inquiétants affirmant qu’une unité (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous