Vijesti

Albin Kurti au Monténégro : enjeux frontaliers et question nationale albanaise

| |

Albin Kurti, le dirigeant du mouvement Vetevendosje du Kosovo, était en visite au Monténégro. Il a dénoncé la situation, selon lui mauvaise, des Albanais dans ce pays, tout en rappelant l’existence d’enjeux frontaliers irrésolus entre les deux pays. Le Monténégro a pourtant reconnu l’indépendance du Kosovo. Dans un entretien avec le quotidien monténégrin Vijesti, Albin Kurti dénonce le caractère formel de l’indépendance du Kosovo, et rappelle l’existence d’une question nationale albanaise toujours ouverte.

Propos recueillis par Samir Kajosević Albin Kurti rappelle que les Albanais constituent environ 5 % de la population monténégrine, sans compter la diaspora, tout en soulignant que leur présence dans les institutions étatiques, les tribunaux et la police, n’était pas suffisante. Il note ainsi qu’il n’y a pas d’Albanais employés au ministère de l’Education ni au ministère de la Culture, des Sports et des Médias. « Le procureur de la ville d’Ulcinj n’est pas de nationalité albanaise. Les Albanais ne sont pas satisfaits des manuels utilisés par leurs enfants ni du traitement de la culture et de la langue albanaises au Monténégro. Le plan de Martti (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous