Shekulli

Albanie : vers la légalisation des propriétés informelles

| |

Depuis dix ans, des milliers de constructions illégales se sont répandues à travers toute l’Albanie. Comment régulariser ce chaos foncier et urbanistique, en essayant de concilier les droits de l’État, des anciens propriétaires légitimes et des nouveaux maîtres des lieux ? Un projet de loi propose un compromis.

Par A.Rama L’État sera propriétaire de tous les terrains occupés par les constructions illégales depuis les années 1990. Il servira aussi de médiateur entre les nouveaux et les anciens propriétaires légitimes de ces terres. L’amendement complémentaire approuvé par la Commission arlementaire de l’économie et proposé par le député Dashamir Shehi, grâce à un consensus entre le Parti démocratique et le Parti socialiste a mis fin à toutes les interprétations et aux vides juridiques laissés par l’article 10 du projet de loi « Pour la légalisation des zones informelles ». Ce projet prévoyait que l’État serait présent lors de l’élaboration et de la souscription du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous