Osservatorio sui Balcani

Albanie : Stanka, la vieille serbe de Kukes

| |

Un père mort dans les camps de concentration nazis, un mari exécuté par le régime d’Enver Hoxha, une existence brisée par le deuil et la réclusion, la vie de Stanka, la Serbe de Kukes, aurait pu être simplement tragique. Mais elle est surtout l’illustration de la complexité et de la force de l’Histoire des Balkans.

Stanka Nërguti, née Peric à Belgrade en 1931, raconte l’histoire de sa vie : comment elle a quitté sa maison natale pour suivre son mari à Kukes, comment elle fut persécutée pendant 35 ans. Entre Serbes et Albanais, deux peuples en « éternel » conflit, les amours platoniques et les mariages mixtes n’ont jamais manqué. La fin de la Seconde Guerre mondiale et les quelques années de bons rapports entre Tirana et Belgrade ont laissé derrière elles de nombreuses familles mixtes. Rien qu’à Kukes, on dénombre cinq couples où des femmes ont quitté la Serbie pour suivre leurs maris en Albanie. Stanka est l’une d’entre elles. En 1957, elle quitta Belgrade pour aller (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous