Publika

Albanie : Serbes et Monténégrins souhaitent une reconnaissance de leurs droits

| |

Des enfants jouent au soleil de janvier dans la cour de l’école de Vraka, un village frontalier au Nord de l’Albanie. Ils appartiennent à une des communautés les plus réduites du pays : la minorité serbe et monténégrine.

Par Ben Andoni L’école est au centre d’une région constituée de cinq villages, tous habités par la minorité slave depuis cent ans. Sur les 35 000 résidents serbes et monténégrins d’Albanie, 22 000 y ont trouvé refuge. L’école a été fermée en 1948, les liens diplomatiques entre la Yougoslavie et l’Albanie ayant été rompus. Depuis la réouverture des classes, personne n’y a prononcé un seul mot de serbo-croate. Le hasard a voulu qu’un des plus grands poètes albanais du début du XXe siècle, Milos Djerdj Nikola (Midjeni en albanais), soit né dans cette région. Avant d’être le poète des humbles, mondialement célèbre, il a enseigné l’albanais dans cette école. Il y (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous