Albanie : ces incinérateurs qui brûlent l’argent du contribuable

| |

Encore un partenariat public-privé qui fait scandale. Les contrats de construction de trois incinérateurs censés brûlés des déchets pour produire de l’électricité ont été confiés par le gouvernement à une entreprise spécialisée dans... l’informatique. Celle-ci a déjà reçu 72 millions d’euros depuis 2015, mais deux des incinérateurs n’existent toujours pas et le troisième ne fonctionne qu’à moitié.

Par Katerina Sula 72 millions d’euros : c’est ce que le gouvernement albanais a dépensé depuis 2015 dans un partenariat public-privé avec l’entreprise Integrated Technology Service pour la construction et l’exploitation de trois incinérateurs censés brûler des déchets pour produire de l’électricité. Mais deux de ces incinérateurs n’ont pas encore vu le jour (ceux de Fier et de Tirana, qui devaient être terminés en 2018), tandis que le troisième (celui d’Elbasan) fonctionne à la moitié de sa capacité, car il n’a pas assez de déchets à brûler. L’ONG Nisma Thurje et le Parti démocrate (PD) ont porté plainte auprès de l’Unité spéciale anti-corruption (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous