Shekulli

Albanie : Sali Berisha veut un Institut sur l’histoire du communisme

| |

Au moment où la campagne pour les législatives de juin 2009 va commencer, le Premier ministre Sali Berisha agite à nouveau le spectre du communisme. Après la loi sur la lustration, il projette d’ouvrir un Institut sur l’histoire du communisme albanais dont l’objectif est de révéler les noms des personnes ayant collaboré avec les organes de sécurité du Parti. Le moyen de brosser dans le sens du poil un électorat déçu par son bilan.

Par Fejzi Braushi Alors que débute dans peu de temps la campagne pour les élections législatives du 28 juin 2009, le Premier ministre Sali Berisha, joue à nouveau la carte de l’anticommunisme, une stratégie qui lui avait déjà permis de prendre le pouvoir en 1992. Il vient en effet de proposer l’ouverture d’un institut consacré à la dictature communiste albanaise. Cette décision témoigne de la volonté du Premier ministre albanais de condamner vigoureusement le passé marxiste du pays, comme l’a déjà prouvé la loi sur la lustration votée par le Parlement en décembre 2008. Une loi à laquelle Sali Berisha tient particulièrement si l’on en juge par (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous