Shqip

Albanie : Sali Berisha met la justice et les services secrets à sa botte

| |

Le 8 août, un décret présidentiel limogeait le directeur des services de renseignements, nommant à sa place un proche du Premier ministre Sali Berisha. Celui-ci a déjà réussi à faire élire un proche à la présidence de la République, et veut aussi mettre la main sur le Parquet. L’opposition socialiste et les représentants de la société civile dénoncent une mainmise sur les plus grandes institutions du pays.

Par Mustafa Nano Le limogeage surprise de Bahri Shaqiri de la direction des Services Secrets d’Albanie (SHISH) et la nomination de Visho Ajazi Lika à sa place a profondément choqué la scène politique, médiatique et diplomatique en Albanie. Retrouvez notre dossier : Albanie : tous les pouvoirs pour Sali Berisha ? Cette décision de Sali Berisha impressionne à plusieurs titres. Tout d’abord, il a destitué de ses fonctions un homme fermement soutenu par les Américains, et il a nommé à sa place l’un de ses plus fidèles suppôts, réveillant ainsi tous les fantômes du passé. De plus, cette décision, a été prise en plein milieu des Jeux (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous