Gazeta Ballkan

Albanie : quinze années sans syndicats

| |

Il y a quinze ans, l’Albanie amorçait la transition politique et économique avec la désintégration des usines, des coopératives agricoles, des entreprises publiques et le reclassement des travailleurs dans les entreprises privées fraîchement ouvertes. Alors que l’Albanie connaît toujours un chômage massif et ne sort pas du marasme économique, les syndicats ont brillé par leur absence tout au long de ce processus.

Par Ago Nezha C’est dans ce paysage que naquirent et se développèrent des syndicats qui devaient être les porte-parole des salariés au sommet de la pyramide sociale. Ces garants des contacts entre les travailleurs et le gouvernement sont apparus à la télévision comme une lumière d’espoir d’entente cordiale et amicale. Le chemin parcouru ces quinze années a été long, sans grandes réussites pour les droits des classes sociales qu’ils défendent. Le 20ème siècle finissait sur le début de l’intégration des travailleurs, avec leurs revendications et leurs intérêts, dans une société libre. Cette intégration est encore nouvelle chez nous et elle est conçue comme un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous