Express

Albanie : Pogradec ou l’ancien paradis du dictateur

| |

La ville de Pogradec, symbole du dictateur Enver Hoxha, était délaissée. Tout près de la frontière macédonienne, le paradis des Albanais reprend vie autour de sa culture, de ses fleurs et de son histoire. Malgré le marasme économique qui règne dans la région, les habitants espèrent pouvoir vivre des attraits touristiques de la ville.

Par Bardh Frangu Le dictateur Enver Hoxha avait choisi Pogradec pour en faire un paradis albanais. Après l’avoir transformée en une ville de fleurs, il y avait construit un immeuble pour le Bureau politique. Après la construction du bâtiment, il avait choisi la source du Drilon pour faire construire sa villa. De vieux arbres de Dibra, des cygnes sur le lac de rêves pour arriver à transformer réellement cet endroit en un lieu magnifique. Attirés par la beauté des lieux ou poussés par un sentiment de nostalgie, beaucoup de Kosovars viennent passer le week-end ici, et essayent d’imaginer l’image de l’époque de l’empereur, du temps du paradis albanais. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous