AIM

Albanie : Plutôt se placer sous le parapluie de l’OTAN que recevoir la pluie

| |

Un jour après l’offre officielle faite par l’Albanie à l’Organisation du
traité de l’Atlantique nord (OTAN) de lui ouvrir son espace aérien et
son infrastructure militaire pour soutenir des opérations contre la
Yougoslavie, l’armée serbe est entrée sur le territoire albanais en
détruisant un village frontalier.

Selon des sources albanaises confirmées par le bureau local de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), les soldats serbes sont entrés sur deux kilomètres à l’intérieur du territoire albanais et se sont repliés après quelques heures de combat avec les gardes-frontières albanais. Il s’agit là du plus grave incident survenu à la frontière qui sépare l’Albanie du Kosovo, depuis le début de la crise du Kosovo. Tirana a réagi officiellement avec sévérité. Le Conseil national de sécurité s’est réunien urgence, ordonnant aux gardes-frontières albanais de répondre militairement aux provocations serbes. L’armée s’est rapprochée de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous