Osservatorio sui Balcani

Albanie-Monténégro : les voisins se retrouvent enfin

| |

De plus en plus de Monténégrins s’en vont faire leurs emplettes de l’autre côté de la frontière, pour faire des économies. Les Monténégrins du Nord préfèrent aller en Bosnie-Herzégovine, ceux du Sud se rendent à Shkodra, en Albanie. En effet, dans les villes frontières de l’Albanie, de la Bosnie-Herzégovine et de la Serbie, les prix de tous les produits alimentaires sont nettement moins élevés qu’au Monténégro. Une chance pour la ville de Shkodra. Pour leur part, les Albanais font de plus en plus souvent du tourisme au Monténégro.

Par Mustafa Canka Les marchés et les supermarchés de Shkodra accueillent de plus en plus fréquemment des clients monténégrins. Les habitants d’Ulcinj et surtout ceux des villages frontaliers de l’Albanie septentrionale achètent principalement des produits de première nécessité, de cosmétique et des vêtements, à des prix beaucoup plus bas qu’à Ulcinj, à Bar et à Podgorica. Ils trouvent ainsi du raisin à un euro le kilo, des tomates à trente centines, de l’huile à moins d’un euro le litre. « Quand le coffre de la voiture est plein, on sent la différence. Cela vaut le coup de venir une fois tous les dix jours pour satisfaire les besoins de la famille (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous