Albanie : la manifestation de l’opposition sombre dans la violence

| |

Plusieurs dizaines de milliers de sympathisants de l’opposition se sont rassemblés samedi à Tirana. La violence a éclaté dès le début de manifestation, alors que la police avait prévu un dispositif de sécurité exceptionnel. Des manifestants ont tenté de forcer l’entrée des bureaux du Premier ministre.

« Samedi, les Albanais seront face à un choix : veulent-ils la justice, veulent-ils qu’Edi Rama parte en exil politique et rejoigne Nikola Gruevski en Hongrie ? », lançait hier Lulzim Basha, le chef du Parti démocratique (PD, droite). Le rassemblement de ce samedi entend demander la démission du chef du gouvernement et la tenue de législatives anticipées. Le PD planifie cette manifestation depuis plusieurs semaines et son chef, Lulzim Basha, a parcouru le pays ces derniers jours, exhortant ses partisans à y assister. En visite mercredi dans la petite ville de Burrel, dans le nord de l’Albanie, il a a lancé : « Retrouvons-nous ce samedi dans les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous