Shekulli

Albanie : libéraliser la santé pour la sortir du coma ?

| |

La réforme sanitaire entreprise depuis 1992 n’a toujours pas donné des résultats probants. Le système de santé demeure gangrené par la corruption. Le chef de la Commission parlementaire sur la santé, Tritan Shehu, s’exprime sur le chemin que doit poursuivre le système albanais de la santé. Selon lui, une libéralisation massive serait la seule solution.

Propos recueillis par Bruna Prifti Shekulli (Sh) : La réforme du système sanitaire albanais est à l’ordre du jour. Comment percevez-vous son évolution ? Tritan Shehu (TSh) : Malheureusement, je constate la lenteur de la réforme ces dernières années, elle est en fait quasiment bloquée. En 1992 et 1993, une volonté de transformer certains éléments du système existant étaient présents mais, par la suite, la réforme entreprise s’est limitée à l’amélioration de quelques structures sanitaires, à la répartition de quelques médecins par le ministère dans divers hôpitaux, à la fermeture ou à l’ouverture de quelques services médicaux spécifiques et à la recherche de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous