Korrieri

Albanie : les médias albanais entre crise et liberté surveillée

| |

Corruption, ingérence politique, étroitesse du marché, faiblesse des ressources publicitaires : les médias albanais sont en crise. Officiellement, le Premier ministre Sali Berisha affirme ne pas vouloir se mêler des problèmes des médias. En réalité, il n’apporte son aide qu’à ceux qui le soutiennent. Il serait temps de définir, comme dans tous les pays d’Europe, une politique publique d’aide à la presse !

Par Ilir Yzeiri [1] La presse albanaise a beaucoup évoqué ces jours-ci un conflit entre les copropriétaires du journal Klan et ceux de la chaîne de télévision Sat+. Selon la presse, les Impôts ont menacé de fermer deux imprimeries, « Eurorilindja » et « Demokracia », qui n’auraient pas réglé leurs dettes à l’État. Un des principaux actionnaires des médias en question, le Français Julien Roche, a adressé une lettre ouverte au Premier ministre Sali Berisha en lui demandant d’intervenir pour résoudre la situation. Quant aux imprimeries, c’est un des journaux qui y est imprimé qui a tiré la sonnette d’alarme, car leur fermeture mettrait en péril la publication (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous