IWPR

Albanie : les footballeurs étaient des migrants clandestins

| |

Les criminels albanais en sont arrivés à des stratagèmes de plus en plus ingénieux pour faire passer les émigrants illégaux. Dernier exemple en date : de fausses équipes de football, ainsi que la police a réussi à le découvrir. L’heure d’une mobilisation nationale contre le trafic des êtres humains a sonné, explique le ministre de l’Intérieur.

Par Alban Bala Après la désignation du gouvernement de Fatos Nano, en août dernier, une opération de haut niveau a été lancée contre les bateaux à moteur transportant des émigrants en Italie, ce qui a entraîné une réduction considérable du nombre de traversées quotidiennes. Les trafiquants, qui opèrent souvent avec la coopération d’une police corrompue ainsi que de responsables du gouvernement, mettent au point des méthodes toujours plus ingénieuses pour maintenir le flux de trafic humain. La semaine dernière, dans le port de Durres, la police a intercepté trente jeunes Albanais en route vers les Pays-Bas, qui se prétendaient membres d’une équipe de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous