Korrieri

Albanie : les élections mises en danger par la loi ?

| |

Celui qui connaît quelque peu le processus électoral et législatif n’a eu guère de difficultés à comprendre la « soupe » que prépare la commission dite bipartisane, chargée d’apporter des changements au Code électoral. Il serait très facile d’imaginer des conséquences destructrices pour la démocratie durant les élections advenant ces changements constitutionnels.

Par Tritan Shehu Cela se voyait clairement dès la création de cette commission, à la façon dont le vote a été décidé et la préparation illégitime du projet définitif, mais plus encore par la jubilation qu’ont provoquée ces changements dans les directions du Parti démocratique et du Parti socialiste. Ce n’était rien d’autre que le résultat d’un accord entre Fatos Nano et Sali Berisha pour construire une Albanie totalement bipolaire afin d’éliminer arbitrairement tout élément interférant qui tenterait de se développer. Ce code, dans sa manière de construire les structures des élections, fonde les décisions à prendre sur les manigances douteuses entre les deux (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous