Mapo

Albanie : les candidats au départ sont toujours aussi nombreux

| |

Il y a une vingtaine d’années, les frontières de l’Europe de l’Est s’ouvraient. Ces États ont alors connu de grosses vagues d’émigration. Les citoyens fuyaient vers le monde occidental espérant y trouver du travail et une vie . Aujourd’hui, cette frénésie migratoire s’est calmée dans beaucoup de pays, mais il reste cependant le cas des Albanais. Qu’ils soient de Macédoine ou d’Albanie, nombreux sont ceux qui veulent toujours partir, rêvant d’un avenir plus radieux.

Par Ben Andoni Dans les années 1990, raconte-t-on, les Occidentaux ne s’étonnaient pas d’être servis par un médecin, académicien, pourquoi pas un Nobel, originaire des pays de l’Est. Plus de 20 ans se sont écoulés depuis l’ouverture des frontières et pourtant les Albanais souhaitent toujours autant devenir citoyens occidentaux. Récemment, un sondage montrait que c’était le rêve de 31% de citoyens des Balkans. Les raisons évoquées sont évidentes : de meilleures conditions de vie, la crise économique. Les Albanais et les Macédoniens sont les plus nombreux à vouloir partir, contrairement aux Monténégrins et aux Kosovars. Outre les déclarations (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous