Korrieri

Albanie : le Président hausse le ton

| |

Alfred Moisiu, le Président albanais, a critiqué publiquement les lacunes de l’État, sans hésiter à relever les « erreurs » du Premier ministre, Fatos Nano, de ses nominations administratives jusqu’à sa tendance à tout contrôler.

Par Fabian Morava Le Président a répondu avec force à la question qui courait ces dernières semaines : « Que fait le général Moisiu ? » Il a mis fin à une avalanche de critiques indirectes portant sur des échelons précis de l’appareil exécutif, d’observations à propos de la police et de la justice et aux rumeurs selon lesquelles un conflit était prêt à exploser entre la présidence et le cabinet du Premier ministre. Dans un discours serré au ton hardi, tenu devant le Parlement, Moisiu a exprimé son mécontentement au sujet du travail de l’appareil exécutif dirigé par Fatos Nano. « Des résultats significatifs ont été obtenus, surtout en politique étrangère, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous