BIRN

Albanie : le maire grec de la ville d’Himara risque la prison

| |

Vasil Bollano, le maire grec d’Himara, sur la côte sud de l’Albanie, risque une lourde peine pour avoir fait enlever les panneaux routiers de sa région qui n’étaient pas bilingues. Cependant, Tirana fait preuve d’une certaine modération, de crainte d’indisposer la Grèce, qui pourrait facilement se « venger » sur les migrants albanais.

Le procureur a requis une peine d’un an de prison et une amende de 5 million de leks (38000 euros) contre le maire grec de la ville d’Himara en Albanie, accusé d’avoir fait enlever des panneaux de signalisation routière parce qu’ils n’étaient pas bilingues, ce qui avait provoqué un chaos monstre sur les routes. Vasil Bellano, le maire d’origine grecque d’Himara, une ville côtière d’Albanie du Sud, avait pris cette décision en décembre 2008 parce qu’il prétendait que les panneaux de signalisation routière devaient être aussi écrits en langue grecque pour satisfaire la minorité grecque de la région. Il avait été accusé d’abus de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous