Mapo

Albanie : le fléau des constructions illégales

| |

Des bâtiments à perte de vue, souvent vides et inachevés... La construction et la rénovation d’immeubles sans permis de construire est un fléau qui touche la côte sud du pays et la capitale. Les contrevenants comptent sur l’inertie relative des pouvoirs publics pour bâtir en douce, malgré l’impact négatif de ces constructions illégales sur l’environnement.

Par Vladimir Karaj Les propriétaires en délicatesse avec la justice semblent avoir profité du vide juridique créé par le récent changement de gouvernement en Albanie : à Tirana et sur une grande partie de la côte sud, des étages supplémentaires ont littéralement poussé sur des immeubles existants ou des maisons de plusieurs étages ont été érigées sur des zones interdites. Les mairies ont eu beau hausser la voix et parfois intervenir pour les détruire, rien n’y fait. C’est surtout la zone s’étendant depuis Vlora à Saranda, dans le sud du pays, qui a été prise ainsi d’assaut, aux lendemains des élections législatives de juin dernier. Edi Rama, futur (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous