Shekulli

Albanie : la survie entre les frontières

| |

C’est la triste histoire d’un jeune de 19 ans, Orges Lena, de Pogradec, qui combat pour sa survie : faute de pouvoir être opéré, il subit trois fois par semaine une dyalise à l’hôpital de Struga, en Macédoine. Sa famille a lancé un appel à l’aide, entendu par une photographe française, Javotte Boutillier.

Par Olsi Kolami À l’âge de 19 ans, sa vie est ponctuée par les séances de dialyse qui le maintiennent en vie. Accompagné de son père il accomplit trois fois par semaine ce rituel de survie en parcourant les 40 kilomètres qui le séparent de la clinique. C’est tôt le matin qu’il doit quitter sa ville natale, muni d’un visa temporaire pour pouvoir traverser la frontière macédonienne, tous les frais étant supportés par sa famille. Depuis deux ans une clinique de la ville de Struga a pris en charge le traitement médical du jeune homme de Pogradec. Il a l’air si jeune, on ne lui donne pas plus de 15 ans et il en a 19, un corps frêle, un regard perdu, mais (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous