Albanie : Edi Rama, dérive démagogique et priorité à l’oligarchie

Élu en 2013, triomphalement reconduit en 2017, le Parti socialiste d’Edi Rama contrôle désormais sans partage l’Albanie. Mais où veut-il conduire le pays ? Beaucoup de réformes annoncées ont été abandonnées, les choix très libéraux du Premier ministre sont contestés tandis que l’exode massif vers l’étranger se poursuit.

L’intégration européenne de l’Albanie en quelques dates : L’Albanie a été reconnue comme candidat potentiel à l’adhésion à l’UE en 2003 et a officiellement déposé sa demande de candidature en avril 2009. Elle a reçu le statut de pays candidat en 2014 L’Accord de stabilisation et d’association est entré en vigueur le 1er avril 2009. Depuis 2008, les citoyens albanais bénéficient de la levée du régime des visas Schengen. Résultats des élections du 25 juin 2017 : Parti socialiste (PS) : 48,34% des suffrages et 74 députés Parti démocratique (PDSh) : 28, 85% des suffrages et 43 députés Mouvement socialiste pour l’intégration LSI) : 14, 28%% des suffrages (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous