Republika

Albanie : la fuite des cerveaux

|

L’Albanie vit un drame. Depuis la chute du communisme, l’intelligentsia
quitte en grand nombre le pays.

Par Mirvjena Dizdari Altin et cinq de ses amis sont brillamment diplômés d’une université hollandaise. Cependant, aucun d’entre eux ne songe à revenir en Albanie. Cela pourrait mettre en péril leur carrière. Altin est diplômé en droit. Retourner en Albanie lui paraît une chose difficile : « Mon diplôme me permet de trouver un meilleur emploi aux Pays Bas et les possibilités sont plus réduites dans mon pays. » Après la Deuxième Guerre Mondiale, l’Albanie était le pays européen communiste le plus isolé. Au début des années 1990, durant le processus de transition démocratique, un grand nombre d’Albanais a quitté le pays, à la recherche d’une vie (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous