Klan

Albanie : l’imposture au sujet du FMI

| |

Le Premier ministre Meta serait-il en train de négocier le coût de l’énergie
avec les représentants du FMI ? Non. Ce n’est qu’un jeu qui a pour but de
justifier l’adoption d’une mesure caractérisée d’incontournable. Qu’exigeait
le FMI ? Pourquoi le gouvernement albanais a-t-il pris cette mesure depuis
longtemps ?

Par Fabian Morava L’automne n’a pas manqué d’amener son lot de problèmes. Il fait nuit de bonne heure et l’électricité, dont l’absence ne nous surprend plus guère, sera plus chère que l’an dernier. Cette mauvaise nouvelle nous touche tous. C’est le type d’information que les gouvernements n’aiment pas annoncer. L’Etat et la KESH [fournisseur national d’électricité], que toute famille albanaise maudit au moins une fois par jour, n’ont rien trouvé de mieux que d’augmenter leurs tarifs. Le Fond Monétaire International (FMI) aurait menacé de ne plus investir dans le domaine de l’énergie si la hausse des prix devait ne pas avoir lieu. Le gouvernement, et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous