Shekulli

Albanie : l’ancien Président Ramiz Alia demande pardon pour les crimes du communisme

| |

Le dernier dirigeant communiste et premier Président de l’Albanie démocratique, Ramiz Alia « regrette ». C’est le terme qu’il a employé au micro du journaliste de BBC-Scotland qui lui demandait s’il avait des remords pour les victimes du communisme. Entre 1945 et 1991, plusieurs milliers de personnes ont été exécutées par le régime d’Enver Hoxha. Vingt ans après la chute de la dictature, Ramiz Alia est le premier ancien dirigeant communiste qui reconnaît sa part de responsabilité « pour ce qui a été mal fait ».

Shekulli (S) : Pouvez-vous nous dire quel a été votre rôle pendant la période communiste ? Ramiz Alia (R.A) : J’ai commencé mon activité politique pendant la période de la Guerre Antifasciste. J’étais partisan et simultanément dirigeant de la Jeunesse communiste. J’ai continué ainsi pendant toute la période du communisme. Dès la proclamation de la République Populaire d’Albanie, on m’a confié différentes tâches étatiques et des missions au sein du Parti. Après la mort d’Enver Hoxha, j’ai dirigé le Parti jusqu’à sa dissolution, tout en étant parallèlement Président de la République.1990 fut une année difficile pour l’Albanie. Le mur de Berlin était tombé et les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous