Mapo


Albanie, Kosovo, Macédoine : des politiciens prêts à tout brader ?

| |

En Albanie comme au Kosovo, tout est à vendre ! Les politiciens bradent les richesses nationales et privatisent les derniers biens communs. En Macédoine, le BDI d’Ali Ahmeti n’avait qu’une seule chose à vendre : la soumission de la communauté albanaise au gouvernement de Nikola Gruevski. Partout l’emportent les intérêts privés d’une petite caste avide de pouvoir. Le coup de gueule de Kim Mehmeti.

Par Kim Mehmeti En Albanie, presque tous les biens publics ont été privatisés et vendus. On a mis sur le marché tout ce qui pouvait se vendre et rapporter le moindre bénéfice aux gens au pouvoir. Heureusement pour les simples citoyens, on ne peut pas mettre l’air en sachets ni découper des carrés de ciel : sinon, ils auraient déjà été donnés en concession. On en aurait fait de même pour la langue, le drapeau, les fêtes nationales, les costumes folkloriques, si ceux-ci avaient la moindre chance de trouver preneur. On agit comme si tout ce qui appartient à l’Albanie, comme la mer ou les montagnes, n’était qu’une partie d’un héritage familial. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous