Panorama

Albanie : Edi Rama, les médias italiens et l’illusion du « miracle économique »

| |

Finie, l’image noire de l’Albanie ! Il y a deux ans, quand il était en campagne, Edi Rama parlait de l’Albanie de la misère, du chômage, de la corruption, de l’injustice et du clientélisme. Aujourd’hui, le pays, qui ne cesse pourtant de s’enfoncer dans la crise, serait devenu un Eldorado attirant comme des mouches les investisseurs italiens. Propagande ou schizophrénie ? Le décryptage de Fatos Lubonja.

Par Fatos Lubonja [1] Un pays en plein développement et riche en opportunités. D’où vient cette nouvelle image diffusée par les médias italiens sur l’Albanie ? J’ai déjà écrit un article sur la schizophrénie des Albanais, partagés, aujourd’hui comme à l’époque de la propagande communiste, entre l’exaltation de leurs héros et l’état de misère qui résulte de ces mêmes mythes. Ce phénomène ne se dément toujours pas. Alors que le pays se trouve dans un des plus violents bourbiers de son histoire (à cause des graves abus perpétrés au cours des deux dernières décennies sur son territoire), alors que la criminalité progresse jusque dans l’entourage de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous