Le Courrier des Balkans

Albanie : Edi Rama, le Premier ministre et la mort

| |

Les premiers résultats communiqués lundi après-midi confirment la victoire de la coalition de gauche aux élections albanaises. Edi Rama, qui a proclamé sa victoire dès dimanche soir, devrait donc devenir Premier ministre. Il parle du sens de son engagement en politique et de son rival Sali Berisha. Rencontre avec un homme qui fait de la politique « pour narguer la mort ».

Propos recueillis par Philippe Bertinchamps et Jean-Arnault Dérens L’entretien est prévu pour durer cinq minutes. Il se prolonge une heure. Dimanche soir à Tirana, une sorte de torpeur paraît accabler le siège du Parti socialiste albanais. Dehors, un quarteron de militants âgés bat la semelle, grillant clope sur clope. Retrouvez notre dossier : Albanie : les premiers résultats confirment la victoire du Parti socialiste Dedans, une troupe de journalistes de télévision, accablée par la chaleur, a l’air de périr d’ennui. Rien ne semble pourtant justifier cet abattement. Dès la fermeture des bureaux de vote à 19 heures, Edi Rama a en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous