Panorama

Albanie : alerte au piment cancérigène

| |

Peu d’Albanais sont conscients des dangers auxquels ils sont confrontés quotidiennement rien qu’en mangeant. Presque tout consommateur albanais croit aveuglement à la qualité et à la traçabilité de la nourriture qu’il a dans son assiette. Or, les choses ne sont pas toujours aussi simples. La faillite des institutions de contrôle révèle la déréliction de l’État.

Par Edmond Panariti Il y a un an, le Bureau Général de la Protection de la Santé du Consommateur, auprès de la Commission Européenne à Bruxelles, a envoyé une note “très urgente” à nos autorités, au sujet de l’introduction en Albanie de 160 kilogrammes de piment rouge en poudre, abusivement « coloré » avec une substance cancérigène. Nos représentants à Bruxelles ont aussi été prévenus de ce fait, vu son importance. La note suggérait la saisie urgente et la destruction de cette marchandise. La découverte fut le fruit du hasard, une partie de cette poudre de piment ayant été utilisée par une compagnie italienne dans la préparation d’une sauce, exportée en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous