Gracija

Alban Ukaj : « Sarajevo, c’est un vaccin contre le nationalisme »

| |

L’acteur albanais Alban Ukaj est né en 1980 à Pristina, au Kosovo, mais vit à Sarajevo, où il a fait ses études d’arts dramatiques. Pour lui, Sarajevo est « un vaccin contre le nationalisme », et la seule ville d’ex-Yougoslavie dans laquelle les cultures se mélangent encore. Cette interview a été publiée en février, alors qu’il ne savait pas encore qu’il allait partir à Cannes, comme acteur du dernier film des frères Dardenne, Le silence de Lorna, dans lequel il joue aux côtés de sa petite amie, Arta Dobroshi.

Par Mersiha Drinjaković AU : J’ai une petite amie, Arta [Dobroshi, NDT], qui a déménagé de Pristina, et qui joue aussi dans Le silence de Lorna, le film des frères Dardenne. Nous jouions ensemble en Albanie, et ensuite il y a eu le casting à Pristina, Tirana et Skopje, et de tous ces gens, par miracle, ils nous ont choisi, elle et moi, sans savoir qu’on était un couple. On s’est retrouvé avec des Belges à Sarajevo, nous avons fait des essais et c’est seulement là qu’ils ont découvert qu’on était ensemble. On a joué ensemble la plupart des scènes. Quand on travaille, on a une relation qui permet que je lui dise si elle n’était pas convaincante (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous