Le Courrier des Balkans

Agim Çeku parle du Kosovo : « indépendance, démocratie, réconciliation »

| |

Dans un entretien exclusif accordé au Courrier des Balkans, le Premier ministre sortant, Agim Çeku, revient sur son mandat et les raisons de son retrait provisoire de la vie politique. Cet ancien militaire restera avant tout « l’homme qui mena les négociations » pour l’indépendance du Kosovo. Il revient sur cette expérience, les promesses américaines et les perspectives du pays, la nécessité de construire le Kosovo « avec les Serbes », ainsi que sur ses propres projets.

Propos recueillis par Gaëlle Pério À 47 ans, grand et large d’épaules, le crâne chauve, Agim Çeku, le Premier ministre sortant du Kosovo, se départit rarement de son sourire. Çeku ressemble à un chat qui aurait vécu plusieurs vies. Engagé dans l’Armée yougoslave, ce militaire de carrière rejoint les forces croates dès 1991 et participe en 1995 à l’opération Tempête, la reconquête de la Krajina. À la signature des accords de pays, il a récolté 9 médailles et 4 balles dans les jambes. En 1998, il rejoint les rangs de l’Armée de libération du Kosovo (UÇK), parvenant au Kosovo après avoir traversé à pieds et sous la neige les montagnes albanaises et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous