Osservatorio sui Balcani e Caucaso

Adhésion de la Croatie à l’UE : l’Allemagne met la pression sur Zagreb

| |

À quelques mois du 1er juillet 2013, date à laquelle le pays doit devenir le 28e État membre, l’avenir européen de la Croatie s’assombrit. Outre la Slovénie, c’est désormais l’Allemagne qui menace de retarder l’échéance. Berlin, qui ne veut pas répéter la mauvaise expérience roumano-bulgare de 2007, se montre sceptique vis-à-vis de la préparation de Zagreb. La Croatie doit-elle s’attendre à un énième report ?

Par Drago Hedl Finie l’époque du « Danke Deutschland » de 1991, quand la Croatie remerciait l’Allemagne pour son aide précieuse dans sa marche vers l’indépendance. Après le dernier rapport de la Commission européenne, Zagreb a reçu une série d’avertissements de Berlin, qui se montre de plus en plus sceptique sur sa préparation à devenir le 28e membre de l’UE, le 1er juillet 2013. Retrouvez notre dossier : La Croatie, 28e membre de l’Union européenne : oui ! Ces doutes ont eu l’effet d’une douche froide pour la Croatie, surtout venant d’une Allemagne qui a joué un rôle décisif dans la reconnaissance internationale de la Croatie depuis la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous