B92

Accords de réadmission en Serbie : 9000 retours forcés en sept ans

| |

Rapatriés de force par les pays de l’UE où ils séjournaient, on peut les apercevoir à leur arrivée à l’aéroport de Belgrade ou de Niš. Pour tout bagage, un gros sac en plastique ou une boîte en carton mal ficelée. Certains ne parlent pas serbe et n’ont nulle part où aller. Ce sont les « réadmis ».

Ces sept dernières années, quelque 8.824 personnes ont été rapatriées de force en Serbie par les pays de l’Union européenne sur base des accords de réadmission. Selon des estimations, 4.000 à 5.000 personnes auraient décidé de revenir de leur plein gré. « D’après les catégories nationales, les Rroms, Serbes, Bosniaques et Albanais sont les plus nombreux. La plupart reviennent à Belgrade, Bujanovac, Vranje, Leskovac et, depuis l’année dernière, Vršac et Zrenjanin », indique Jelena Marić du Commissariat pour les réfugiés. « Tous ne sont pas des faux demandeurs d’asile. Certains ont outrepassé leur permis de séjour ou n’avaient pas les documents nécessaires pour (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous