Le Courrier des Balkans

Abandon de South Stream : la Serbie en veut au « grand frère russe »

| |

Après les pressions de Moscou pour que Belgrade rembourse sa dette de 200 millions d’euros vis-à-vis de Gazprom, voilà que la Serbie apprend que Poutine arrête South Stream et prévoit de détourner son gazoduc vers la Turquie. Pas de quoi réchauffer les relations avec le « grand frère russe » à qui Vučić fait pourtant les yeux doux depuis son arrivée au pouvoir.

Par Jean-Baptiste Kastel L’annonce de l’abandon du projet South Stream a du mal à passer à Belgrade. En déplacement à Israël, le Premier ministre serbe, Aleksandar Vučić, a estimé que cette décision n’était pas une bonne nouvelle pour la Serbie, fidèle au projet depuis 2007. Les Présidents Boris Tadić et Vojislav Koštunica avaient déjà collaboré avec la Russie sur ce sujet. Retrouvez notre dossier : Énergie : les Balkans écartelés entre l’UE et la Russie Le Premier ministre serbe a avant tout essayé de rassurer la population. En effet, depuis quelques semaines, il y a de l’eau dans le gaz entre Moscou et Belgrade. L’opinion et le gouvernement (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous