B92

À quelques semaines de l’Eurovision, chronique de l’homophobie ordinaire en Serbie

|

La police de Belgrade a refusé d’enregistrer la plainte d’un citoyen victime de menaces homophobes, dénonce l’organisation serbe Gay Straight Alliance. Dans le même temps, le groupe d’extrême droite Obraz se vante publiquement de l’attaque sauvage de la gay pride de 2001 à Belgrade, et lance des menaces à quelques semaines de l’organisation du concours de l’Eurovision dans la capitale serbe. Des mesures spéciales de sécurité devraient être prises pour assurer la sécurité de tous les spectateurs, gays ou hétéros.

Des inconnus font depuis longtemps peser des menaces à caractère homophobe sur L.P, un membre de l’alliance GSA. Vendredi 18 avril, les employés du poste de police du quartier de Palilula à Belgrade ont refusé d’enregistrer une plainte dénonçant les menaces dont il faisait l’objet, se rendant ainsi coupables, selon les représentants de GSA, d’un délit passible de cinq ans de prison. Depuis quelques temps, L.P. avait remarqué dans l’entrée de son immeuble un graffiti plutôt explicite : « Fais gaffe… ». Jeudi dernier, il a commencé à recevoir des SMS contenant de graves insultes et de sérieuses menaces. D’après nos sources, L.P. s’est rendu au poste de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous