Le Courrier des Balkans

À propos des « fascistes, revanchards et autres irrédentistes roumains » en Moldavie : une mise au point

|

Les manifestations de l’opposition moldave ont suscité de vives polémiques. Le 14 avril, Le Courrier des Balkans publiait une analyse de Natalia Sineaeva-Pankowska, qui dénonçait les tendances nationalistes et extrémistes présentes dans une partie au moins de cette opposition, qui a provoqué de nombreuses réactions. Notre collaborateur Nicolas Trifon revient sur la polémique et le fond de l’affaire.

Par Nicolas Trifon Lundi 6 avril, suite à l’annonce de la victoire des communistes en République de Moldavie, des jeunes affluent au centre-ville de Chişinău pour manifester leur hostilité à la direction du pays reconduite. Le lendemain, mardi 7 avril, ils sont nettement plus nombreux et dans la confusion qui s’ensuit le Parlement est incendié, le drapeau roumain est hissé à la place de celui moldave (les couleurs sont les mêmes, seul l’emblème change). Prises au dépourvu, peu habituées à de telles mobilisations collectives, les forces de l’ordre tarderont à reprendre le contrôle de la situation. Ce sera chose faite à partir de mercredi 8 avril : (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous