Yougonostalgie : il y a 30 ans, la dernière Journée de la Jeunesse

| |

C’était il y a tout juste trente ans, le 25 mai 1987. La dernière Journée de la jeunesse yougoslave avait lieu dans l’immense stade du Partizan à Belgrade. Quatre ans plus tard, la scission de la Croatie et de la Slovénie actait la fin de la Yougoslavie titiste. Que reste-t-il aujourd’hui de cette fête symbole de la fraternité et l’unité ?

Par Vittorio Filippi La Titova štafeta existait déjà en 1945, mais ce n’est qu’en 1957 qu’elle s’est institutionnalisée en tant qu’événement majeur de la Journée de la Jeunesse. La création de la Journée de la Jeunesse répondait à la tendance, bien de son époque, à voir dans la « jeunesse » une humanité nouvelle porteuse d’un ordre nouveau. Faire d’un événement sportif le cœur de cette journée était également un moyen d’unir symboliquement dans un même effort les six républiques et les deux provinces autonomes de la fédération. Le témoin qui passait de main en main contenait des messages à la gloire de Tito, que celui-ci recevait en grandes pompes dans le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous