À la rencontre des acteurs de la réconciliation. Voyage au Kosovo et en Serbie

| Du au

Le canyon de la Rugova

Le Courrier des Balkans vous propose un voyage exceptionnel en Serbie et au Kosovo, en partenariat avec Rivages du Monde, pour comprendre les déchirements d’hier et les défis de demain. Culture, découverte, patrimoine et enjeux géopolitiques seront au cœur de notre périple de 9 jours et 8 nuits, rythmé par des rencontres exclusives avec des chercheurs, des analystes et des acteurs de terrain.

À rebours d’une « image noire » trop souvent véhiculée, ce voyage mettra en avant les initiatives de réconciliation, les femmes et les hommes qui œuvrent pour qu’un dialogue et une vraie coopération soient à nouveau possible entre Albanais et Serbes, sans oublier la découverte de l’exceptionnel patrimoine historique du Kosovo – antique, orthodoxe ou ottoman !

Un voyage 9 jours / 8 nuits, 1980 euros billet d’avion inclus.

Les points forts du voyage :

• des rencontres exclusives avec des acteurs de terrain
• une conférencière et un guide-conférencier expérimentés et francophones
• la visite de Belgrade, Novi Pazar, Mitrovica, Peć/ Peja, Prizren, Pristina, Vranje, Niš et Novi Sad.
• un hébergement dans des hôtels 4* et une nuit chez l’habitant dans l’enclave serbe de Velika Hoča
• un petit groupe (voyage limité à 20 personnes maximum), déplacement dans un autocar climatisé tout confort

Avec vous tout au long du voyage :

Milica Čubrilo-Filipović

Ancienne directrice de l’Office du tourisme de Serbie, ancienne ministre de la Diaspora et ancienne ambassadrice à Tunis, Milica Čubrilo-Filipović a fait toutes ses études en France et obtenu un DEA de droit de l’Université Panthéon Sorbonne. Elle a combattu le régime de Slobodan Milošević, puis s’est engagée en politique lors de l’ouverture démocratique, hélas avortée, des années 2000. Elle a aujourd’hui retrouvé son premier métier de journaliste, et est correspondante du Courrier des Balkans à Belgrade. Elle donnera des conférences sur l’histoire de la Serbie, du Kosovo, de la Yougoslavie et des Balkans. Avec elle, pour vous accompagner dans toutes vos visites, Bojan Biljanović est guide francophone très expérimenté, il a longtemps travaillé à Dubrovnik, avant de devoir revenir à Belgrade. Il est devenu, depuis quelques années, un pionnier des échanges touristiques en Serbie et Kosovo.

Programme :

Mardi 21 avril. Vol depuis Paris-Charles de Gaulle, arrivée à Belgrade, transfert à l’hôtel situé dans le centre de la ville. Découverte à pied de Belgrade. Durée : 4 heures. Dîner dans un restaurant proche de l’hôtel.

Belgrade

Mercredi 22 avril. Visite panoramique de Belgrade. Visite du Musée de la Yougoslavie et de la Maison des fleurs, le mausolée de Tito. Déjeuner en ville. Dans l’après-midi : temps libre, puis conférence de l’anthropologue Ivan Čolović sur la Serbie et le Kosovo. Dîner sur une péniche.

Ivan Čolović est une figure majeure de la vie intellectuelle serbe. Fondateur et directeur de la Biblioteka XX Veka, cet anthropologue, opposant de toujours au nationalisme, est fortement engagé dans le débat politique et social. Il a consacré de nombreux travaux à la déconstruction du « mythe du Kosovo ». La conférence aura lieu au Centre pour la décontamination culturelle, haut lieu de la résistance intellectuelle au régime de Slobodan Milošević.

Jeudi 23 avril. Départ pour Topola, visite du Mausolée royal d’Oplenac, qui abrite les dépouilles de 22 membres de la dynastie Karađorđević qui a régné sur la Principauté de Serbie, sur le Royaume de Serbie et, enfin, sur le Royaume de Yougoslavie aux XIXe et XXe siècles. Continuation vers le monastère de Studenica, classé depuis 1986 au patrimoine mondial de l’Unesco. Édifié par le prince serbe Stefan Nemanja entre 1183 et 1196, Studenica est considéré comme le plus vaste monastère orthodoxe serbe, il possède un ensemble exceptionnel de fresques, datant du XIIe au XIVe siècle. Visite et déjeuner au monastère.

Départ ensuite pour Novi Pazar, centre historique de la région du Sandjak, où vivent toujours Bosniaques musulmans et Serbes orthodoxes. Tour de ville et rencontre avec les animateurs de l’ONG locale Urban In. Nuit à Novi Pazar.

Pilier de la société civile dans le Sandjak de Novi Pazar, l’ONG Urban IN est très engagée dans des initiatives en faveur des jeunes, de la défense des droits humains et de la réconciliation entre Bosniaques et Serbes.

Vendredi 24 avril. Départ pour Mitrovica, passage de la frontière du Kosovo. Tour de la ville de Mitrovica, les quartiers serbes au nord, albanais au sud. Au nord, dans la partie serbe, rencontre avec l’ONG Aktiv, très engagée dans le travail de mémoire et la réconciliation.

Départ pour Istog, à travers la région de la Drenica, déjeuner au fameux restaurant Trofta. Poursuite vers Peja / Peć. Tour panoramique dans l’impressionant canyon de la Rugova. Visite de la patriarchie de Peć, le siège de l’Église orthodoxe serbe, avec ses quatre églises (XIIIe et XIVe siècle). L’ensemble du complexe de la patriarchie est également classé au Patrimoine mondiale de l’Unesco. Dîner et nuit à l’hôtel Dukagjini de Peja / Peć.

Le monastère de Visoki Dečani
@ Laurent Geslin / CdB

Samedi 25 avril. Départ pour Dečani (15 km), et visite du monastère de Visoki Dečani, fondé par le roi Stefan Uroš III Dečanski en 1327, le seul monastère serbe de style roman, classé au Patrimoine mondial de l’Unesco. Rencontre avec l’archimandrite Sava, supérieur du monastère, le « cyber-monk » engagé de longue date dans le dialogue serbo-kosovar. Visite du village de Drenovcë, avec ses kula, des maisons fortifiées traditionnelles albanaise. Déjeuner à Gjakovë / Djakovica (30 km), et visite de cette ville, fière de son riche passé ottoman, avec ses nombreuses mosquées et ses teqe (couvents de derviches), mais durement éprouvée par la guerre en 1999. Départ pour la petite ville de Rahovec / Orahovac (30 km), au cœur des vignobles du Kosovo. Visite de la teqe des derviches rifa’i, une confrérie mystique musulmane.

La teqe des derviches rifa’i de Rahovec / Orahovac
@ Laurent Geslin / CdB

Puis nous rejoindrons l’enclave serbe de Velika Hoča, à quelques kilomètres. Ce village médiéval compte treize églises orthodoxes. Visite du village, dégustation de vins, dîner et nuit dans la famille Petrović, une famille de vignerons établie à Velika Hoča depuis des générations.

Prizren
@ Laurent Geslin / CdB

Dimanche 26 avril. Départ pour Prizren (30 km), la « perle ottomane du Kosovo ». Visite de la ville à pied, avec son hammam, son pont de pierres du XVe siècles, ses vieilles mosquées (Suzi Çelebi, 1513, Gazi Mehmed pacha, 1516...), l’église Notre-Dame de Leviša (XIIes), le monastère des Saints-Archanges, la citadelle... Visite du Musée de la Ligue de Prizren, lieu de naissance, en 1878, du nationalisme albanais moderne. Déjeuner dans un restaurant qui privilégie les produits locaux et la coopération intercommunautaire.

L’hôtel Graçanica

Départ pour Pristina (85 km). Tour de ville, rencontre avec Nerimane Kamberi, universitaire et journaliste francophone, et avec le photographe Hazir Reka, « l’œil et la mémoire des quatre dernières décennies au Kosovo ». Dîner et nuit à l’Hôtel Graçanica, projet écologique, artistique et multiethnique, impliquant notamment de nombreuses personnes d’origine rom. L’hôtel a été réalisé par l’architecte suisse d’origine kosovare Bujar Nrecaj. Dans la soirée, rencontre informelle avec des représentants de la communauté rom du Kosovo.

Le monastère de Gračanica

Lundi 27 avril. Visite du monastère de Gračanica. Visite du site archéologique d’Ulpiana, avec l’archéologue Kemal Luci. Fondée au Ier siècle par l’empereur Trajan, Ulpiana devint vite le principal centre urbain de la Mésie supérieur, et prospère jusqu’à son sac par Théodoric, le roi des Ostrogoths à la fin du Ve siècle. Départ pour Novo Brdo (30 km) et visite de la forteresse médiévale. Novo Brdo était l’un des principaux centres miniers des Balkans au Moyen Âge. Dressée sur un éperon rocheux, son impressionnante citadelle domine les montagnes, mais elle est aujourd’hui l’enjeu de vives polémiques nationalistes : ses fondateurs étaient-ils albanais ou serbe ? Déjeuner à la ferme, dans les montagnes, autour d’un agneau roti. Départ pour Bujanovac (40 km) et passage de la frontière serbe. Rencontre avec Belgzim Kamberi, président du Comité de défense des droits de l’homme de la vallée de Presevo. Dîner et nuit à Vranje (20 km).

Né en Belgique et parfaitement francophone, Belgzim Kamberi préside le Comité de défense des droits de l’Homme de cette vallée du sud de la Serbie, majoritairement peuplée d’Albanais. Il est également le rédacteur en chef délégué au monde albanophone du Courrier des Balkans.

Vranje

Mardi 28 avril. Visite de la ville de Vranje, qui garde encore une forte trace de son passé ottoman, et de la Maison-musée de l’écrivain Bora Stanković (1876-1927), un classique de la littérature serbe, dont toute l’œuvre se situe dans sa ville natale, à la fin de la période ottomane et juste après le rattachement à la Serbie (1878). Départ pour Niš (110 km), déjeuner et promenade dans la ville, capitale de la Serbie du Sud (200 000 habitants). Visite de la Tour des crânes (Ćele kula), érigée par les Ottomans en 1809 avec les crânes des insurgés serbes vaincus à la bataille du Mont Čegar. Départ pour Belgrade (240 km). Nuit à Belgrade.

Mercredi 29 avril. Excursion en Voïvodine. Visite de la petite ville de Sremski Karlovci (75 km de Belgrade), qui fut le siège de l’Église orthodoxe serbe au XVIIIe et XIXe siècle, quand elle était possession austro-hongroise. La ville possède toujours un étonnant patrimoine religieux de style « baroque orthodoxe ». Départ pour Novi Sad (15 km), la capitale de la province autonome de Voïvodine. Déjeuner-débat avec le journaliste Nedim Sejdinović, animateur de l’Association des journalistes indépendants de Voïvodine, pilier de la résistance aux attaques du régime d’Aleksandar Vučić. Départ pour l’aéroport de Belgrade et retour à Paris en début de soirée.

Prix du voyage : 1980 euros / personne
(De 8 à 10 participants : 2100 euros / personne)
Supplément chambre individuelle : 135 euros / personne

Ces prix incluent : les vols Paris/Belgrade/Paris ainsi que les taxes aériennes, les hébergements, les petits déjeuners et repas, les transferts, l’ensemble des visites et des entrées sur les sites mentionnés au programme, les services des guides et conférenciers.

Informations et inscriptions : Claire Billiet au 09 50 72 22 26 ou à l’adresse suivante : info@courrierdesbalkans.fr