Vidée par l’exode, l’Albanie fait appel à des travailleurs étrangers

| |

Vidée par l’exode de sa propre population, l’Albanie manque désormais de main d’oeuvre. Dans certains secteurs, comme les services à la personne ou la construction, on fait déjà appel à des bras venus d’Afrique ou d’Asie.

(Article original) - Cela fait quelques semaines que Chandra Selli est arrivée en Albanie pour travailler. Elle occupe en ce moment un emploi de serveuse à Tirana. Son mari vit en Italie, et le reste de sa famille est restée au Sri Lanka. « Je suis arrivée récemment et Tirana me plaît beaucoup. Les gens me parlent, me saluent. Je suis serveuse mais c’est temporaire, car je vais bientôt travailler comme femme de ménage dans une famille. J’ai quitté mon pays parce que je n’y trouvais pas de travail et j’ai deux fils à charge. Je suis vraiment très contente, je pense que je vais rester longtemps ici », assure-t-elle. Comme Chandra, Stanley Still vient (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous