Roumanie : les syndicats espèrent enfin un salaire minimum européen

| |

Le salaire minimum est dix fois plus élevé au Luxembourg qu’en Bulgarie. Ces écarts énormes favorisent dramatiquement l’exode et les migrations. La nouvelle Commission veut enfin relancer le chantier d’un salaire minimum européen. En Roumanie, les syndicats saluent cette initiative, mais le patronat craint une « perte de compétitivité ».

Traduit et adapté par Anna Marquer-Passicot (article original) La Commission européenne a officiellement relancé le chantier du salaire minimum européen pour garantir, selon Ursula von der Leyen, « que les travailleurs gagnent suffisamment pour subvenir à leurs besoins ». Les syndicats roumains applaudissent des deux mains, mais les patrons craignent une « perte de compétitivité », qui serait préjudiciable à l’économie roumaine. « Nous militons depuis longtemps pour l’instauration d’un salaire minimum en accord avec la Charte sociale européenne, et il semble que nous ayons réussi », se félicite Bogdan Hossu, le président de la Cartel Alfa, la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous