Panaït Istrati

Vers l’autre flamme

|

Vers l’autre flamme : après seize mois dans l’URSS s’inscrit bien au cœur d’une actualité dont les débats idéologiques et culturels confirment la pertinence du regard que portait Istrati sur l’Occident et « Octobre rouge ».

Un regard contemporain dont l’acuité est révélée par un présent qui n’en finit pas de reproduire son passé... De prisons en ghettos, d’asiles psychiatriques en lois martiales, la gangrène totalitaire exerce ses ravages sans distinctions idéologiques. À de rares exceptions près, nos sociétés, qu’elles se proclament prolétariennes ou libérales, violent impunément les droits et les libertés élémentaires de l’homme. Un homme asservi et exploité par l’homme. À quoi s’ajoute cette tare congénitale des sociétés modernes : la bureaucratie, expression maligne du pouvoir d’État.

  • Panaït Istrati, Folio essais Gallimard, 1987, Nouvelle édition complétée par de nombreux documents annexes, 320 pages