Revue de presse • Inzko s’en va, « good news for Bosnia » ?

| |

Douze ans de vie commune, et pas grand-chose à se dire. Au terme d’un interminable mandat, l’annonce de la démission du Haut représentant international Valentin Inzko laisse la Bosnie-Herzégovine largement indifférente. Et personne n’attend beaucoup plus de son successeur, Christian Schmidt. Revue de presse.

Par Aline Cateux Au terme d’un mandat long de douze années qui a semblé interminable aux Bosniens comme à l’intéressé lui-même, Valentin Inzko a démissionné le 27 mai de son poste de Haut représentant international en Bosnie-Herzégovine (OHR). Il sera remplacé le 1er août prochain par l’ancien ministre allemand Christian Schmidt (CSU), dont le nom circulait depuis plusieurs mois. À l’annonce du départ de Valentin Inzko le 27 mai, les réseaux sociaux bosniens n’ont pas lésiné sur l’ironie pour commenter la chose. « Je souhaite exprimer ma profonde préoccupation quant au départ de Valentin Inzko » : des dizaines d’internautes ont repris la phrase (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous