Un « non paper » attribué à la France et à l’Allemagne secoue le Kosovo et la Serbie

| |

Quelques jours après la révélation d’un « non paper » slovène prévoyant la redéfinition des frontières des Balkans sur une base ethnique, le grand quotidien kosovar Koha Ditore a publié un document de travail attribué à Paris et Berlin censé poser les bases d’un accord final entre Belgrade et Pristina.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) « Ce document n’est pas un original et ne reflète nullement les positions de l’Allemagne et de la France. » Voilà ce qu’ont expliqué les porte-paroles de l’ambassade d’Allemagne après la publication par Koha Ditore d’un non paper prétendument préparé par Berlin et Paris. Le grand quotidien kosovar précisait que ce document avait été établi en vue de relancer le dialogue entre le Kosovo et la Serbie sous l’égide de l’Union européenne. L’ambassade de France au Kosovo a elle aussi démenti l’implication de Paris dans ce document. L’Allemagne et la France ont précisé que les deux pays « soutenaient (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous