Procès politique en Turquie : quatre défenseurs des droits condamnés

| |

Quatre figures importantes de la lutte pour la défense des droits humains, dont Taner Kılıç, président d’honneur d’Amnesty International Turquie, ont été condamnés le 3 juillet à de lourdes peines de prison par la Cour pénale d’Istanbul. Amnesty International dénonce une parodie de justice et la volonté de faire taire les voix indépendante.

Par Claire Corrion En juillet 2017, dix défenseurs des droits participant à un atelier sur la protection et la sécurité numérique des défenseurs des droits de la personne sur l’île de Büyükada, au large d’Istanbul, étaient arrêtés. Trois semaines plus tard, Taner Kılıç alors président d’Amnesty International Turquie, en détention provisoire depuis juin 2017 dans une autre affaire, était inclus dans l’acte d’accusation. Le 3 juillet, la 35ème chambre de la Cour pénale d’Istanbul a condamné Taner Kılıç à six ans et trois mois de prison pour « appartenance à l’organisation terroriste Fethullah Gülen », tandis qu’Özlem Dalkıran (Citizens’ Assembly), İdil (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous